Syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien ou syndrome du tunnel carpien est un ensemble de signes se retrouvant chez la plupart des personnes ayant la même pathologie. L’appellation syndrome réside dans la réunion de plusieurs symptômes permettant d’amener à un diagnostic précis. Ce syndrome du canal carpien peut être traduit dans le corps de diverses manières. En effet les sensations et symptômes peuvent différer légèrement d’un patient à l’autre. La cause, elle, reste la même. Le syndrome du canal carpien provient de la compression du nerf médian passant à l’intérieur de la main.

 

Canal carpien, un problème de mécanique

vue canal carpienLe nerf médian passe par un tunnel qui est logé entre l’os du carpe permettant la flexion du poignet et le ligament externe. Ce passage ou plus exactement ce tunnel fait passer le nerf médian ainsi que les tendons des 5 doigts. L’espace très restreint du tunnel carpien pose des soucis dès lors que le nerf médian subit des changements dans son environnement. Une petite compression du nerf peut provoquer le syndrome du canal carpien, plus communément appelé SCC. Même si les sensations sont localisées au niveau de la main, la source du problème se trouve en fait bien plus en amont, à la naissance du nerf médian,  au niveau des cervicales.

 

 

 

 

 

Heureusement ce “défaut de conception” n’est pas général. Bien qu’il touche plus de femmes, environ 10,8% et c’est en augmentation, et seulement moins de 4% des hommes, on retrouve principalement les mêmes causes lors de l’apparition du syndrome du canal carpien. Plusieurs facteurs extérieurs sont à l’origine des symptômes et du rétrécissement du tunnel carpien.

  • une fracture, même ancienne peut être un facteur aggravant au poignet mais aussi au niveau claviculaire
  • l’arthrose du poignet
  • une inflammation des tendons, ceux-ci par l’augmentation de leur volume compressent le nerf médian
  • les chocs répétitifs au travail ou en sport
  • les gestes et mouvements répétitifs, c’est cette raison qui justifie la prise en charge du syndrome du canal carpien en tant que maladie professionnelle
  • reste aussi les métiers à risque ou tous accidents au niveau du poignet augmentant le risque de modification du tunnel carpien
  • la grossesse, cas très particulier puisque cet état est défini pour une période précise le syndrome du canal carpien, s’il survient, disparaîtra vraisemblablement quelques temps après l’accouchement. On peut alors s’interroger sur le pourquoi de l’apparition de ces symptômes lors d’une grossesse. Nous y reviendrons un peu plus loin.
  • utilisation de la souris d’ordinateur prolongée et la manette de jeux vidéo
  • les vibrations provenant d’outils et de postes de travail au niveau des avant-bras augmentent considérablement le risque
  • un problème aux cervicales entrainant une compression

Apparitions des symptômes du canal carpien

Très désagréables et pénibles les symptômes progressent petit à petit. La gène s’installe, s’insinue au fur et à mesure que le nerf médian subit une pression. Cette pression n’est pas décelable au niveau du nerf et du tunnel carpien mais au niveau des trois premiers doigts de la main. C’est d’ailleurs la nuit que la plupart des symptômes apparaissent réveillant au passage le patient.

  • sensation désagréable dans les doigts, perte de mobilitéperte de force dans la main
  • engourdissement total ou partiel de la main
  • fourmillement et picotement dans la main
  • douleur dans les trois doigts que sont le pouce, l’index et le majeur
  • perte de la force de préhension
  • remontée éventuelle de la douleur dans l’avant bras

Prévenir vaut mieux que guérir

Voici quelques règles simples pour éviter l’apparition du syndrome du canal carpien.

  • au travail choisir des outils adaptés à votre main au niveau de la taille notamment
  • pas de crispation et des durées limitées pour l’utilisation des outils avec des temps de pause
  • protection du poignet en sport et loisir (attention aux chutes skates, ski, rollers, vtt)
  • éviter les postures avec les mains en tension vers l’arrière
  • soulager les contraintes lors du travail en force de la main
  • utiliser le tapis de souris, une souris ergonomique et un support poignet souple

Tous nos gestes quotidiens sont potentiellement des facteurs de risques pour le tunnel carpien. La sollicitation permanente de nos épaules, de nos mains et les mouvements du poignet qu’ils entraînent sont malheureusement à la base de l’origine de ce mal. Des solutions existent heureusement, de diverses natures suivant la façon dont on veut s’affranchir de ce syndrome. L’opération chirurgicale étant la dernière à utiliser. Voyons maintenant ce qui peut être entrepris face à cette pathologie.

En premier lieu le repos de l’ensemble de la zone semble être la meilleure solution. Elle consistera à immobiliser le poignet afin de soulager le tunnel et ses différents composants pour qu’il reprennent simplement leur position originelle.

L’apport de froid en cas d’échauffement et d’inflammation des tendons sera aussi d’un grand secours.

L’infiltration. Très, trop, couramment employée pour supprimer une inflammation, l’infiltration n’est pas la panacée, dans de nombreux cas elle reste sans effet notoire. De plus le produit injecté ne peut l’être que dans des quantités limitées dans le temps et 3 infiltrations espacées de plusieurs semaines seront un maximum. L’infiltration sert surtout à soulager.

Toutes ces précautions visent à corriger le symptôme et non la cause réelle du mal.

Autre approche axée sur une pratique saine et sans danger, le magnétisme. Rare sont les patients qui ont le réflexe d’aller voir un magnétiseur lorsqu’il sont atteints du syndrome du canal carpien. Pourtant il semblerait que le magnétisme agisse efficacement sur le canal carpien. En portant attention au point de douleur, ce dernier, pendant le traitement, semble se déplacer pour finir par disparaître. Les manifestations de la pathologie s’effacent alors aussi soudainement qu’elles sont apparues.

Revenons maintenant aux cas des grossesses. Encore incompris l’apparition de la problématique du canal carpien pendant la grossesse, généralement après le cinquième mois, survient sans raison apparente. Toutefois ce phénomène serait lié à un fort changement hormonal, la période de grossesse étant le plus important chez la femme. Cela étant les symptômes sont autant gênants et douloureux que lors d’une manifestation classique. L’inconvénient majeur réside dans la grossesse car les solutions sont réduites eu égard au fœtus. Pas d’infiltration possible et prise de substances médicamenteuses réduite au minimum afin de protéger le futur bébé.

Là encore pourquoi ne pas prendre le parti du magnétisme. L’influx d’énergie dû au soin peut effectivement déranger le fœtus mais en aucun cas jouer sur sa santé, le retour à la normale étant très rapide.

Une précision importante est à porter à votre attention. Le magnétisme utilisé dans le traitement du tunnel carpien ne se cantonne pas à supprimer la douleur. C’est en profondeur que des changements vont s’opérer, pour rétablir la circulation normale des différentes parties passant par la face interne du poignet. En y regardant de plus près on peut douter d’ailleurs que tous les facteurs et prédispositions, causant l’apparition du syndrome, soient situés uniquement dans le poignet. Lors d’un soin spécifique du canal carpien il n’est pas rare que la douleur se déplace jusque dans le haut du bras derrière l’épaule. Cette particularité sera bien sûr intégrée dans le soin du magnétiseur optimisant ainsi le retour à la normale du patient.

Fonction normale, tout va bien

Ainsi les causes multifactorielles du syndrome du canal carpien font de lui une pathologie assez difficile à éviter. En respectant les conseils de prévention il est possible de conserver un tunnel carpien conforme et sans dysfonctionnement. Le magnétisme peut, quant à lui aider le patient à gérer au mieux la douleur et les symptômes qui l’accompagnent voire le cas échéant supprimer l’ensemble de la pathologie. Cette démarche est en parfaite cohésion avec le fait de réduire l’absentéisme au travail qui est une des résultantes incontournables de ce syndrome.

Actuellement plus de 11500 opérations sont pratiquées chaque année suivies de mises au repos. Le recours à la chirurgie semble assez systématique et n’est pas sans conséquences sur le patient et financièrement. Ce travail de la médecine classique demande le suivi de tout un processus, parcours obligatoire avant la décision de l’opération. Tout ce protocole reste très long pour le patient d’autant qu’avec le temps le syndrome devient de plus en plus handicapant et douloureux.

La méthode de soin en magnétisme pour le canal carpien est donc une réelle alternative. Dans les limites imposées par la nature elle donnera tous sont potentiel. Chaque patient étant différents on ne peut préjuger des résultats. En temps normal une à deux séances de soins sont suffisantes. Il est possible de réaliser ces soins à distance avec la même efficience.

Soigner le syndrome du canal carpien par le magnétisme à distance est, la démarche naturelle, à entreprendre.

Laisser un commentaire