Mal de dos et douleurs diverses

Surnommé le mal du siècle, le mal de dos est une réelle problématique pour bon nombre d'entre nous. Mais pour être vraiment précis ce n'est pas le mal de dos, qui serait catalogué comme celui du siècle, mais bien les maux de dos. Bien sûr, la douleur se situera toujours dans la partie arrière du corps et localisée sur la colonne vertébrale mais suivant les parties la douleur sera différente et ne sera surtout pas appréhender de la même façon.

Cependant le réalignement de L'ATLAS peut être d'une grande aide dans l'approche et dans la solution globale.

Mal de dos une approche différente

Pour résumer, les douleurs du dos sont propres à chacun. C'est pourquoi une approche personnalisée est nécessaire afin d'avoir une efficacité optimale. La thérapie quantique donne de bons résultats selon les diverses manifestations et symptômes dorsaux dans la mesure où ils ne sont pas pris trop tard. Cette approche alternative des maux de dos doit être considérée pour ce qu'elle est, c'est à dire une façon différente d'aborder les choses. Car aucune manipulation n'est pratiquée, juste un rééquilibrage de la matière et de l'énergie.

A ce stade de nombreux sceptiques apparaîtront car l'angle n'a rien de scientifique et l'on pourrait alors considérer qu'il n'est pas légitime or le fait de ne pas avoir de protocole spécifique, inhérent à la science, est-t-il un gage de mauvais résultats? Là aussi le doute est permis puisque ce type de soin s'adapte au patient et non le contraire. Dans l'approche allopathique c'est l'inverse, on propose un produit ou traitement "universel" et les patients devront s'y adapter.

La logique voudrait donc que l'approche spécifique soit privilégiée alors pourquoi pas par le biais de la thérapie quantique. Un des autres avantages c'est que cela peut être réalisé à distance.

la-colonne-vertebrale

Les différents maux de dos

Mais revenons aux maux de dos. Grâce à l'approche quantique beaucoup de soucis dorsaux peuvent être résolus car les causes réelles sont souvent négligées. Les thérapies classiques pour le mal de dos viennent généralement combattre le symptôme ou bien atténuer la douleur sans régler le problème. Comme nous l'avons vu plus haut les maux de dos sont l'appellation générale mais il existe plusieurs façon d'avoir le dos en "vrac". D'ailleurs peut-on toujours parler du dos.

Les cervicales par exemple sont souvent touchées, le cou est douloureux, les épaules peuvent être sensibles ou sans force et cela est lié aux disques intervertébraux au niveau des cervicales. Il se peut aussi que ces dernières manquent de mobilité, les mouvements de tête moins ample laisseront s’installer l'arthrose....

Le milieu du dos en accord avec la cage thoracique pourra subir des contraintes suite à une mauvaise position pendant le sommeil ou lors d'une chute. Là encore, si on laisse faire, la douleur va s'accentuer.....

Les vertèbres lombaires certainement celles qui posent le plus de soucis et ce qu'on appelle le mal de dos y fait souvent référence. Les lombaires sont très sollicitées et les plus mobiles. Ce point de jonction des forces entre le bas et le haut du corps subit beaucoup de pression ce qui fragilise toute cette partie et notamment les disques lombaires. Ceux-ci ont tendance à se déplacer et par la force des choses, c'est la hernie discale. Mais le mal de dos au niveau des lombaires peut aussi avoir pour cause un pincement du nerf crural, sciatique ce qui est très douloureux aussi.

La partie sacrum peut très bien provoquer des douleurs dorsales c'est le cas quand le sacrum est déplacé comme lors d'un choc sur les fesses étant enfant. Avec le temps ce dernier ne revenant pas à sa place initiale des douleurs pourront alors survenir à d'autres endroits du corps.

Prendre soin de son dos

Pour toutes ces raisons et afin d'éviter des douleurs inutiles il est bon d'entretenir son dos. Le fait d'intervenir pour le rééquilibrer permet une nette diminution des douleurs voire leur disparition complète en agissant sur la cause. C'est ainsi que la problématique peut changer et ne devenir qu'un vague souvenir.

Ce type de thérapie spécifique au dos est possible à mettre en place et à adapter au cas par cas en une séance. Pour certains corps plus résistants plusieurs séances seront surement nécessaires car chacun réagit différemment face à ce type d'approche quantique. Une chose est sûre ce type de soins ne vous laissera pas indifférents. Pour bénéficier d'une séance contre le mal de dos vous pouvez réserver votre séance directement depuis le planning de réservation en ligne.

Un focus sera fait sur les pathologies du dos dans des articles spécifiques afin que chacun puisse trouver des réponses à leurs interrogations quant aux solutions possibles pour changer et modifier leurs problématiques. La douleur n'est pas une fatalité, en l’occurrence elle n'est qu'une alerte du corps pour prévenir qu'il y a une dysfonction à un endroit précis. Ce dernier restant le point de départ permettant de localiser la cause primaire de la pathologie.

Et ça, ça se soigne?

Est ce que vous pouvez soigner ça?  Cette question est certainement celle que j'entends le plus. En thérapie quantique et magnétisme la seule réponse possible ne sera jamais affirmative à 100% ni négative. La raison principale tient dans le fait que l'expérience du patient, son ouverture, sa réceptivité et surtout son  souhait de guérir font partie de la solution.

L'apport de soin un réel effet

L'énergie canalisée et les informations envoyées au patient seront efficientes dans tous les cas. Peu importe le niveau, la puissance, la fréquence, il y aura des changements. Seulement pour le patient et le praticien ces modifications positives peuvent prendre diverses formes. S'attacher au résultat comme on pourrait le faire avec la médecine classique n'est certainement la meilleure des choses.

Deux raisons à cela:

  1. Le praticien en thérapie quantique ne pose pas de diagnostic auquel il devrait apporter une réponse précise de soin.
  2. l'énergie du magnétisme est dite intelligente et sait où agir sur le patient.

Aussi grâce à ces faits posés, on peut s'accorder sur le fait que lors d'un soin, même si celui-ci est dirigé en fonction des problématiques du patient décrites plus ou moins précisément, les résultats peuvent être très aléatoires.

Le patient pourra bénéficier de corrections internes sans forcément les ressentir et peut-être même avant qu'un symptôme n'apparaisse. Le corps sait ce dont il a besoin et dirigera l'énergie sur les points les plus demandeurs ou en dysfonctions.

 

Soigner ou ne pas soigner

 

Au final ce n'est pas aussi simple. Les différentes techniques que j'emploie permettent d'apporter des solutions concrètes au corps du patient si ce dernier les accepte. Contrairement à la croyance populaire disant que ces soins sont peu ou pas efficaces je dirais que c'est certainement le patient le plus en cause. Même si sa volonté est d'aller mieux, son subconscient peut être réellement en contradiction totale.

Le subconscient dirigeant quasiment tout, le patient sera bloqué à son insu par son propre fonctionnement. Donc guérir n'est pas simple et la prise  en compte de tous ces paramètres permet justement d'optimiser un maximum les résultats visés. Qu'ils soient visibles ou pas en magnétisme-quantique les résultats sont là même si les degrés de guérison peuvent sensiblement variés.

Une chose est sûre, ces pratiques complémentaires apportent un soutien au corps des patients, les aident énergétiquement à s'auto-guérir et la canalisation renforce le système d'auto-défense du corps. Une simple montée énergétique profite à l'ensemble des cellules du corps humain par le fait d'une meilleure harmonisation dans sa vibration. Sans contre-indications, le recours au magnétisme et à l'information quantique du corps rehaussé par les techniques énergétiques donne des résultats tangibles.

Alors pourquoi pas vous?

 

Cristallisation émotionnelle les solutions!

Il est souvent question dans l'approche d'une maladie de la mise en cause de la personne elle-même. Une expression populaire résume correctement ce processus "Je me suis fait ceci ou cela" pour exemple: je me suis cassé la jambe. Doit-on dans ce cas comprendre que la personne c'est volontairement cassé la jambe? Cela parait insensé et non concevable pourquoi s'infligerait -on de telles épreuves. La réponse n'est pas si simple qu'il n'y parait car l'être humain est un mécanisme complet et compliqué.

 

 

Le physique, un canal de traduction

Le corps physique est un ensemble cohérent non seulement dans l'enveloppe physique (la matière) mais aussi dans le champs morpho-génétique (le corps énergétique) qui sert quant à lui de zone d'informations globale. Depuis très longtemps l'homme s'est appliqué à dissocier le corps de l'esprit ou plus exactement des différents niveaux de l'esprit. Seulement ce qui se passe dans la tête ne peut être dissocié réellement du reste du corps puisque l'être humain est un tout, fonctionnant comme une entreprise, avec sa partie administrative, production, transport et toutes les autres spécificités.

Un autre exemple est celui de l'informatique où la conception de l'ordinateur se rapproche fortement de celui de l'humain avec des fonctions automatiques, que l'on nommera les taches planifiées (nettoyage, mise à jour, cycle de rafraîchissement, contrôle interne etc...) et les programmes spécifiques lancés volontairement par une action et qui vont permettre d'aller au-delà du fonctionnement de base. Chez l'homme on retrouve les mêmes fonctions (nettoyage, contrôle interne, mise à jour etc...) et des programmes (les apprentissages, le travail, les interactions humaines, environnementales) commandées par le cerveau. Se trouve alors un cas particulier la corbeille, facile à utiliser sur un ordinateur beaucoup floue à définir lorsqu'il s'agit de nous.

D'après vous, comment arrive-t-on à vider notre cerveau des choses que l'on ne veut plus, que l'on souhaite écarter, qui sont douloureuses ou très désagréables?  En essayant de les oublier? De mettre, comme on dit, notre mouchoir par dessus?

Mauvaise réponse....La corbeille n'existe pas chez nous!

Donc si le cerveau ne sait pas gérer les choses indésirables (particulièrement les émotions) que fait-il?

Il va au plus simple, il les déleste dans le corps et laisse libre les cellules ou groupes de cellules de faire le nettoyage au mieux. Là où cela bloque c'est que le corps n'est pas non plus fait pour cela. Le corps n'a pas d'autre solution que de fixer ces émotions, les cristalliser, par manque de solutions. Si ces parties émotionnelles sont faibles elles finiront par se dissoudre. Si en revanche elles sont fortes la cristallisation de celles-ci sera douloureuse voire très douloureuse de façon à alerter pour qu'une prise en charge soit effective. Dans ce cas il convient de faire un travail pour lever ces cristallisations.

Mais alors comment se fait la cristallisation de ces émotions ingérables?

Et bien, et c'est certainement là partie la plus folle à concevoir, le cerveau (subconscient ou inconscient) va devoir employer la stratégie la plus adéquate pour se libérer. Si l'on revient à notre exemple de départ, la jambe cassée, et bien, le cerveau va provoquer un accident qui impliquera automatiquement des dommages à une jambe allant jusqu'à la casser suivant le degré de l'émotion qu'il a cristallisée. On en revient à l'expression "je me suis cassée la jambe" et non "lors d'un accident malencontreux j'ai eu la jambe cassée" car le mental traduit ce qui s'est réellement passé.

Si alors le message n'a pas été compris, le prochain "délestage" sera encore plus grave, ou bien une douleur restera présente pour rappel. Peut-être aussi aurez-vous l'impression que ce qui arrive est de pire en pire. Vous avez surement subi des événements similaires dans votre vie et peut-être en portez-vous encore les séquelles car elles reflètent simplement des cristallisation anciennes qu'il serait bon de lever.

Les maux du corps ne sont, au vu de l'éclairage qui vient d'être apporté, plus une fatalité car si ces cristallisations émotionnelles ont été provoquées par une source provenant du cerveau on peut alors remonter le fil pour trouver l'élément déclencheur. C'est uniquement en cheminant en sens inverse que l'on peut lever la cristallisation émotionnelle.

Connection, re-encodage

Le complexe du cerveau.

Il est important de rappeler que tout ce qui vient d'être dit n'est pas fait consciemment bien heureusement. Le cerveau a deux modes de fonctionnement distincts: le mental et le subconscient. Les deux travaillent en combinaison bien que le subconscient le fasse sans que l'on en ait conscience, un peu à notre insu. Pourtant c'est bien lui qui dirige l'ensemble de notre vie, le mental ne représentant que 5 à 10 % de nos décisions. Le subconscient est un peu le disque dur qui emmagasine tout ce qu'il peut et le restitue ensuite de façon automatique comme des programmes. A chaque événement le subconscient adapte donc sa réponse et lance le programme qu'il suppose le plus approprié à la situation reproduisant ainsi la plupart du temps le même schéma maintes fois répété car connu.

Le subconscient n'est pas un système de réflexion comme on pourrait le penser mais une machine à déclencher des programmes que nous avons conçu au fil du temps par notre apprentissage et notre propre expérience. Seulement en aucun cas nous sommes sûr d'avoir réagi correctement face à une situation donnée à un moment T. Pour autant le subconscient va déclencher la réaction identique face à une situation qui se répète. Le mental pourra apporter des nuances mais ce sera sa seule marge de manœuvre.

Tout cela pour dire qu'il n'y a aucune raison de culpabiliser. "Je me suis fait" et bien oui mais maintenant c'est le moment de faire face et de faire en sorte de modifier les choses. C'est là que le protocole de la guidance émotionnelle peut entrer en jeu. En partant de la problématique physique, d'une douleur chronique et bien installée on va cheminer pour remonter à l’événement engrammé dans la partie subconsciente du cerveau tout en étant mentalement conscient. Chaque situation et événement sont enregistrés précisément en nous, l'objectif étant d'y accéder en partant de la cristallisation émotionnelle (le symptôme si vous préférez).

Une fois défini un travail de dissolution de l'émotion et de modification du déroulement de l’événement est alors nécessaire pour dissoudre le blocage énergétique, la cristallisation dans le corps. L'émotion ainsi libérée ne posera plus de problèmes et les cellules seront alors libres de reprendre leur fonctionnement optimal.

Pour ce type de coaching, de guidance de libération émotionnelle le temps importe peu. Que vous portiez des stigmates douloureux depuis longtemps ou qu'ils soient survenus plus récemment l'efficacité sera la même. 

Il faut comprendre que porter un fardeau de douleur n'est en rien glorieux et n'apporte réellement rien ni compréhension ni solution. 

 

La douleur résiduelle, cicatricielle

La douleur est une information qui permet de mobiliser le système guérisseur du corps. Seulement bien souvent lorsque le traumatisme est grand ou bien que le corps a reçu une aide extérieure pour se soigner et guérir il semblerait qu'une partie de l'information de la douleur reste résiduelle. A ce cela il y a très certainement une raison que la science réussira à expliquer un jour mais en attendant cette sensation de douleur résiduelle est pénible pour celui qui la subit.

 

Le mécanisme de la douleur

 

La douleur est un signal qui informe le corps et tout particulièrement le cerveau que quelque chose est arrivé à un endroit précis. La zone touchée et ou endommagée va alors déclenchée ses signaux de douleur et transmettre un certain nombre d'informations au reste du corps comme l'intensité, la gravité et bien d'autres paramètres.

 

Une fois l'alerte donnée et normalement la prise en charge effectuée la douleur va s'estomper petit à petit pour finir par disparaître définitivement s'il n'y a plus à protéger la zone. Lors d'un soutien médical le processus est différent puisque le corps est suppléé par une aide extérieure. Si par exemple il y a eu une fracture, une plaie demandant à être recousue, une opération chirurgicale les soins prodigués comme la pose d'un plâtre, d'une atèle ou encore la reconstruction interne d'un tendon, ligament et la suture de la plaie viennent changer le processus d'auto-guérison du corps. Evidemment il est indispensable d'intervenir de cette façon mais dans certain cas le corps continu à "croire" qu'il reste quelque chose à faire et donc envoie un signal de douleur qui peut avoir différentes intensités.

 

Ce signal de douleur dit résiduel n'a effectivement plus lieu d'être. Ce n'est qu'une information erronée qui de plus vient perturber le système interne en l'obligeant à ce mobiliser pour une chose qui n'existe plus. Rétablir la cohérence de la zone est un des points essentiels pour libérer le corps de cette douleur résiduelle, encore appelée douleur cicatricielle. La douleur cicatricielle comme son nom l'indique se fixe sur une cicatrice au niveau de la peau, sur un os pour une fracture ou sur un tissu interne.

 

Ces douleurs cicatricielles peuvent prendre deux formes, permanentes ou intermittentes réapparaissant souvent au changement de temps ce qui est un classique. Les produits pharmaceutiques peuvent atténuer ces douleurs et même les faire disparaître momentanément mais malheureusement elles ont tendance à revenir. Ces douleurs ne touchent pas tout le monde, toutefois vivre avec est véritablement pénible.

 

La libération des douleurs cicatricielles

 

Comment alors dans ces conditions se libérer des douleurs résiduelles qui font suite à un traumatisme? Car même soignée correctement l'apparition d'une douleur cicatricielle est possible. Ces signaux lancinant sont bien là pour vous rappeler: "qu'il fallait faire attention avant et que maintenant il faudra faire avec!".

 

Le meilleur moyen de faire avec la douleur est encore de la supprimer. Le processus consiste  donc à ré-informer la zone douloureuse que l'alerte est finie. En harmonisant les fréquences de l'ensemble des parties touchées la douleur peut enfin être levée puisque le corps reçoit enfin le signal que tout est fini. Cette harmonisation qu'elle soit faite pour un os, des tissus internes ou la surface de la peau est généralement définitive.

 

Suivant les cas et la sensibilité des personnes plusieurs séances peuvent être nécessaires. Et oui, le phénomène comporte encore certains mystères. La douleur, de plus, reste difficile à définir et chacun l'appréhende à sa manière suivant son expérience.

La libération de la douleur résiduelle est souvent laissée de côté par la médecine. Proposant peu de solution face à cette problématique cette dernière vise plus à réparer le corps que soulager la douleur qui reste subjective.

 

La thérapie informationnelle qu'elle soit d'ordre quantique ou magnétique donne de bons résultats pour ces soucis de douleurs cicatricielles ou résiduelles. Prodiguée à distance ou à domicile cette solution informative du corps sera tout autant efficace dans les deux formules. Pour s'extraire des douleurs récurrentes voici l'une des meilleures solutions mise à votre disposition. Il ne tient qu'à vous de profiter de ses bienfaits.

J'en profite maintenant!

Lieux, vibrations et santé humaine

 

Les lieux de vie sont tout sauf des endroits neutres. Partout où l'on se trouve des inter-actions se crééent entre notre corps et l'environnement dans lequel il baigne. Ces échanges sont de nature informationnelle, ce qui permet au corps de gérer au mieux ses fonctions en tenant compte de l'endroit où il se trouve.

 

Notion de géobiologie

Seulement voilà, tous ces lieux ne nous sont pas bénéfiques. Logiquement une habitation, un bureau devrait rayonner et vibrer, dans le sens énergétique du terme, au même niveau que celui de la terre et s'aligner automatiquement sur le niveau vibratoire de celle-ci.

 

 

 

Dans les faits, mais aussi à cause des actions humaines ce n'est pas toujours le cas. La conséquence du désordre énergétique ambiant peut finalement se traduire par des perturbations sur le corps humain qu'elles soient physiques ou psychiques. La géobiologie considère qu'un lieu doit être le plus neutre possible afin que l'homme puisse s'y épanouir. L'équilibrage d'un lieu devra prendre en compte ses occupants pour une harmonisation globale.

maison défavorable

Impact du taux vibratoire

 

Depuis quelques années on constate une nette montée du taux vibratoire de la terre. Ce changement énergétique permet pour les personnes les plus sensibles à ces changements de s'ouvrir à la spiritualité.

Calculé en unité de Bovis, nom de l'inventeur, la Terre vibre actuellement autour de 9500/10 000 unités de Bovis. La logique voudrait donc que tous les lieux de vie vibrent à l'unisson au même taux vibratoire que la terre. Ce n'est malheureusement pas le cas.

Le taux vibratoire de notre environnement n'est pas uniforme. Deux cas peuvent se présenter alors pour un lieu de vie.

  • Haute vibration tout va bien cela est bénéfique pour les personnes qui s'y trouvent.
  • Taux vibratoire bas, là attention, l'impact sur la santé, l'humeur des personnes peut être catastrophique.

 

Le taux est un référentiel qui permet de classifier, sur une échelle prédéterminée, toute chose vivante ou non. Ainsi lorsqu'on définit un taux général qui convient à l'homme et surtout à la santé de son corps, comme celui de la terre, il est aisé de reconnaître si un environnement est favorable ou défavorable.

Il faut garder à l'esprit que l'on parle d'un taux moyen général ce qui n’empêche pas certaines zones, sur terre d'être en basses vibrations. De plus l'activité humaine, et la croissance exponentielle des villes ne permet plus d'éviter certains lieux qui ne sont pas indiqués pour recevoir des habitations.

 

vibration moyenne

Habitation, un rôle important sur la santé humaine.

Vivre dans un lieux positif est donc une chose qui permet naturellement de se maintenir en bonne santé. C'est une manière préventive de porter attention à sa santé. Si l'habitation, ou une partie de celle-ci a un taux vibratoire bas, ce lieu finira à plus ou moins long terme, suivant la résistance des personnes vivant dans l'habitation, à impacter leur intégrité physique.

 

Pour se prémunir de futurs désagréments le meilleur moyen est encore d'harmoniser le lieu.

 

Il est possible de le faire faire à distance. L'enjeu étant d'apporter l'information de façon à ce que l'environnement puisse remonter en taux vibratoire pour au moins s'aligner sur celui de la terre.

Cette remontée vibratoire va induire des changements à plusieurs niveaux. Déjà le ressenti général va se modifier car les ancrages négatifs n'ont plus lieu de persister. Ainsi l'effet cumulatif d'un taux vibratoire bas bascule dans le processus opposé celui de générer un environnement positif qui par le fait va éviter d'attirer les énergies basses ou négatives.

 

La modification du taux vibratoire a des conséquences directes sur le lieu mais amènera aussi une perception différente, un sentiment de mieux-être si ce n'est de bien-être. Il est évident que remonter le taux d'un lieu devra inclure aussi de l'harmoniser avec ses habitants. Cette mesure prend tout son sens pour l'équilibre de l'ensemble des occupants.

N'oublions pas que l'espace intérieur d'une habitation est le reflet de l'espace intérieur de ses habitants, de là, à déduire qu'un lieu perturbé engendre des perturbations il n'y a qu'un pas alors pourquoi occulter ce fait.

 

 

L'harmonisation vibratoire est donc un premier pas vers le bien-être. En complément une expertise géobiologique complète peut s'avérer utile mais c'est un autre domaine que ce site ne propose pas. En revanche l'harmonisation à distance est certainement la chose la plus simple à mettre en place pour qui veut agir sur son environnement plutôt que le subir.

 

L'harmonisation proposée se justifie dans le cadre d'une habitation et d'un lieu de travail que ce soit un bureau ou un atelier. Cliquez ci-dessous pour réserver en ligne!

Le SPM, syndrome prémenstruel et solution innovante

 

Le SPM ou syndrome prémenstruel est un état qui affecte de nombreuses femmes. Ces dérèglements peuvent notamment survenir lors de grands changements hormonaux. Ces bouleversements intérieurs peuvent prendre différentes formes et perturber non seulement la personne mais aussi son entourage, qu'il soit familial, professionnel, relationnel. Ce n'est plus une fatalité, une solution existe...

 

Les symptômes du SPM

 

Différents symptômes sont présents régulièrement dans la manifestation du syndrome prémenstruel. Classiquement on retrouve les changements d'humeur, les seins douloureux, une augmentation du stress, des baisses d'énergie, maux de tête et migraines, nausées, douleurs au ventre et j'en passe. Tous ces effets indésirables jouent un rôle considérable, pendant un laps de temps allant de quelques jours précédant les règles à plus d'une semaine, dans la vie quotidienne de nombreuses femmes.

 

 

Le chiffre varie suivant les sondages mais on admet que 70 à 80% des femmes seront concernées à un moment donné de leur vie. Ce chiffre important ne reflète pourtant pas la réalité puisque parmi ces femmes le SPM peut prendre une forme beaucoup plus forte et récurrente. Ces cas extrêmes ne trouvent pas d'échos et de réponses à leur maux dans la médecine classique et pharmaceutique actuelle.

 

Les recherches en la matière sont peu probantes. La difficulté réside notamment dans la multitude de processus que le corps met en place lors de la fabrication de l'ovule et la montée hormonale qui l'accompagne. Les solutions proposées sont souvent d'ordre médicamenteuses à base de progestérone ou d'hormones masculines pour en quelque sorte contrer les effets de la multiplication des hormones féminines. Ces prises de médicaments restent toutefois délicates et ne règlent en rien la cause du problème. Ces solutions peuvent effectivement réguler certains symptômes mais pas tous du fait de la complexité des inter-actions.

 

 

 

 

A ce stade on peut laisser libre cours à un tas de suppositions sur le pourquoi du comment, analyser tous les phénomènes entrant dans la manifestation du syndrome prémenstruel, lister l'ensemble des symptômes de façon exhaustive, classifier les profils les plus touchés, essayer de voir du côté héréditaire, s'employer à trouver divers artifices pour limiter ces effets indésirables mais cela peut être très long et n'est pas sûr d'aboutir sur quelque chose de concret.

 

 

Alors faut-il continuer à subir ce SPM sans pouvoir agir?

 

Pas nécessairement car le syndrome prémenstruel reste une fonction interne du corps de la femme et comme toute fonction organique il peut normalement être régulé. Le constat est d'ailleurs facile puisque si le SPM était ingérable toutes les femmes, soit 100% d'entre vous, seraient affectées par cette problématique et cela uniformément.

 

 

C'est donc bien une question de réaction interne qui pose souci. Car oui, le SPM est une réelle problématique féminine qui va jusqu'à  provoquer des déprimes passagères ou encore changer le rapport aux autres et au monde. Il est difficile de gérer cette période délicate d'autant quelle est passagère et peut se modifier, dans ses manifestations, d'un mois à l'autre.

 

Le premier conseil serait de se mettre à l'écoute de son corps. Pour le comprendre et essayer de savoir comment il fonctionne, la seule personne qui connaisse le mieux son corps c'est vous-même. Élémentaire!

Ensuite lister tous les changements, bons ou mauvais, qui se produisent durant la période du SPM, ceci ayant pour but de pointer les symptômes les plus courants et qui reviennent régulièrement.

Ainsi, armé de cette liste il est plus facile de commencer à agir sur certains symptômes comme l'augmentation du stress par exemple, que l'on arrivera à diminuer par une petite méditation quotidienne et qui permettra aussi d'agir sur les sautes d'humeurs.

 

Ces conseils vont servir surtout à gérer un peu mieux le quotidien pendant le SPM. Mais le syndrome prémenstruel sera toujours présent et la cause en place. Il est conseillé d'accompagner ces règles de vie par une alimentation saine et du sport. Les excitants ne sont pas les bienvenus, thé, café, alcool, de même que les plats trop sucrés et salés, l'heure est à la modération pour aider le corps à accepter ces changements d'états.

 

En complément un traitement de fond homéopathique ou de la phytothérapie peut apporter une aide précieuse tout comme des complémentaires alimentaires apportant de la vitamine B6 par exemple.

 

Pourquoi je vous parle de tout cela?

Parce qu'il existe une solution qui s'attaque à la cause plutôt qu'aux symptômes du syndrome prémenstruel.

 

Et oui mesdames une véritable avancée s'offre à vous!

 

Comme il est dit plus haut puisque que le SPM est lié à des fonctions organiques il peut être régulé. Pour réguler les fonctions internes du corps il faut lui apporter les bonnes informations.

 

Le principe: le SPM est en quelque sorte une sur-réaction du corps, provoquant diverses manifestations physiques, en réponse à une augmentation hormonale et à l'ovulation. Le corps n'aime pas les changements brutaux car il est conçu pour s'adapter à tout mais en douceur. Le cycle hormonal féminin, même s'il est mensuel et régulier reste, à l'échelle du corps, un changement trop rapide. Hors en informant le corps régulièrement ce dernier va pouvoir intégrer ses changements internes plus facilement, éliminant tout ou partie des sur-réactions habituelles.

 

La question primordiale est comment informer le corps?

 

Grace à la thérapie quantique énergétique informationnelle, votre nouvelle meilleure amie.

 

Des solutions, oui il en existe, mais des solutions intégratives très peu. C'est en modifiant l'approche vis à vis du SPM que l'on peut enfin envisager d'en stopper ou d'en abaisser les conséquences néfastes. Ré-informer le corps, l'harmoniser de l'intérieur, l'empêcher de sur-réagir est la mission que la thérapie quantique énergétique et informationnelle s'est donnée.

 

Pour vous donner quelques informations sur les tenants et aboutissants de la méthode partons du constat que le corps humain est constitué d'énergie. Sous forme de cellule et si l'on va plus loin d'atomes et de particules. Cette énergie n'est rien d'autre qu'un concentré d'informations. En dirigeant, par l'apport de la thérapie quantique, l'énergie informationnelle, dont le corps a besoin pour s'adapter à ces propres phénomènes organiques, on peut amener le corps à mieux accepter les changements. Ce faisant il n'a plus de raisons de sur-réagir, les symptômes du syndrome prémenstruel vont pouvoir diminuer voir disparaître définitivement.

 

Rien de miraculeux simplement une façon différente d'aborder le problème. L'information est essentielle à votre corps, il ne fonctionne que comme cela. Un choc, une douleur, par influx nerveux (de l'énergie) le cerveau est alerté et met en place un processus adéquat (information des cellules) pour aider l'endroit du corps où le choc a eu lieu. Avec la thérapie quantique énergétique informationnelle c'est exactement le même processus sauf que dans ce cas c'est l'ensemble du corps qui sera informé et ce, quotidiennement.

 

Vous souhaitez faire un test d'un mois et voir si cette nouvelle approche convient à vôtre corps

ou en savoir plus sur la thérapie énergétique informationnelle liée au SPM suivez le guide...